Apprenez à méditer en 4 rencontres virtuelles dès le 6 novembre

Une façon simple de prendre du temps pour soi et améliorer sa santé physique et mentale sans même avoir à vous déplacer! Les méditations et les enseignements me seront inspirés en fonction des personnes présentes.

Les 6, 13, 20 et 27 novembre 2018
Le mardi de 19h00 à 19h45 
En direct sur internet (Zoom)

4 rencontres en direct pour seulement 65$.

Informations

Coeur-arbre-shutterstock_127260551

Pourquoi médites-tu?

Dernièrement, j’ai posé cette question à des gens autour de moi. Voici les réponses que j’ai obtenues:

Denise: Ça me fait du bien, ça me calme.

Andrée: J’ai besoin de la méditation pour oublier les difficultés de la vie quotidienne. Après, quand je repense aux problèmes, c’est moins lourd et j’ai parfois de très belles réponses.

Véronique: Moi, la méditation me ramène dans mon corps au lieu d’être dans ma tête. Après quelques minutes, on dirait que je me dépose et je deviens tellement paisible.

Martin: J’aime bien m’asseoir devant un beau paysage ou devant un arbre et juste regarder. On dirait que j’entre en contact avec ce que je vois. Appellerais-tu ça méditer?

Michel: Quand je fais de la course à pied, à un certain moment, je me sens en symbiose avec ce qu’il y a autour de moi et cela me procure un bien-être immense.

Et vous, comment méditez-vous?

Peu importe la façon dont vous « méditez », c’est un retour « à la maison intérieure », une reconnection avec la « source en soi ». Cela permet de rejoindre la partie la plus sage de nous. Cette sagesse est toujours à notre disposition mais nous l’oublions dans la course de nos vies quotidiennes. C’est le moment où nous sortons de la peur et du stress pour nous relier à tout ce qui est; c’est le moment présent où se trouve l’amour, la confiance, la joie de juste être.
Mais j’entends certains d’entre vous s’objecter et me dire: moi, j’ai essayé et je ne suis pas capable de méditer. Ma tête parle continuellement. Si je vous disais qu’après avoir médité pendant 40 ans, mes pensées sont toujours là quand je médite et pourtant, je médite. Au fur et à mesure qu’on avance dans cette recherche de paix intérieure, les pensées demeurent là mais elles n’attirent plus mon attention autant qu’avant. Je les observe et je reviens au souffle. Mon corps s’apaise, tout devient plus calme. Je respire mieux, les boules dans mon plexus ou dans mon ventre disparaissent. Je rentre en moi pour me mettre en résonance avec quelque chose qui n’est plus cette personnalité que je porte comme étant « moi ». Je m’ouvre à mon « moi supérieur » et trouve mon pouvoir intérieur et ma vraie force.
Vous avez envie de calme? Joignez-vous à moi pour vous initier à la méditation. Peu importe où vous en êtes sur ce chemin, vous bénéficierez des 4 séances que je vous offre en octobre sur la méditation.
Et qui sait, à la suite de ces rencontres, peut-être pourrions-nous former un groupe qui se réunit régulièrement, dans le cyber espace, pour méditer ensemble! 
C’est une belle intention que je formule ici… Lise

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s